Portrait du logement collectif à Vincennes

Bertrand Pitavy, conseiller municipal et chargé de l'Éco-citoyenneté à la Ville de Vincennes, présente en chiffres les particularités du logement collectif dans la ville de Vincennes.

Retranscription

Quelques chiffres sur la Ville de Vincennes. Vincennes c'est un peu plus de 26 000 habitants au kilomètre carré. Pour donner un ordre de grandeur, les trois villes les plus densément peuplées en France sont Levallois-Perret, Vincennes, et Le Pré-Saint-Gervais. Ces trois villes ont toutes les trois plus de 25 000 habitants au km2.

La densité forte est en effet une problématique car la ville manque de foncier. La seule parcelle actuellement libre de tout habitation fait 50 m2. Mais ça a aussi un avantage : moins de transports, donc moins d'émissions de gaz à effet de serre. Et la plupart des bâtiments sont mitoyens, avec une déperdition d'énergie moindre.

Concernant l'âge du patrimoine immobilier, plus des 2/3 des bâtiments à Vincennes ont été construits avant 1968, c'est à dire avant la première réglementation thermique. On considère qu'il y a un effort à faire sur ce sujet là.

On a aussi une très large majorité de logement collectif : 95 % des logements à Vincennes sont collectifs.

À cela s'ajoute un certain nombre de contraintes environnementales et patrimoniales.

Tout cela s'intègre dans un Agenda 21, mis en place avec un levier majeur qui est le développement d'un habitat économe en énergie. Pour cela on a mis en place des actions. La première est la sensibilisation des Vincennois à la maitrise de l'énergie, qui se réalise notamment au travers du défi des familles à énergie positive (ça permet de s'assurer que l'on pense aux bons gestes du quotidien, qu'on les ancre dans nos habitudes pour avoir un premier niveau d'économie d'énergie). Le deuxième, c'est l'accompagnement des copropriétés dans leur projet de rénovation, avec par exemple le Grand Circuit Rénovation des Copropriétés. Et le troisième, c'est la lutte contre la précarité énergétique.

À voir en vidéo :