Ventilation en copropriété : diagnostics, qualité de l’air et connectivité

Vincent Bernard et Laurine Chapot, d'Acthys Ventilation, répondent aux questions sur la ventilation des copropriétés à l'occasion du Grand Circuit Rénovation des Copropriétés.

Retranscription

Y a-t-il des obligations de diagnostics des conduits de ventilation ?

Il n'y a pas d'obligations majeures. Parfois on peut voir de l'amiante sur des têtes de souche ou on retrouve des conduits fibro amiantés, ce sont des repérages que l'on doit faire dans le cadre du diagnostic amiante. Aussi, il ne faut pas qu'il y ait des tubes PVC qui courent, car on peut avoir une propagation du feu. Mais il n'y a pas de réglementation particulière sur le conduit, sinon des recommandations.

Faut-il faire des contrôles réguliers pour veiller à la qualité de l'air intérieur ?

Nous, on va contrôler l'installation. Il n'y a pas non plus d'obligations particulières sur la qualité de l'air intérieur. Après, il faut savoir qu'il y a de nombreuses solutions qui existent - plus ou moins précises - qui permettent de l'évaluer.

Y a-t-il des nouvelles technologies sur lesquelles vous travaillez ?

On travaille sur la connectivité entre la solution de ventilation installée et les objets connectés, l'intelligence artificielle pour mieux agir et plus rapidement. Par exemple sur la maintenance de la solution, pour valider la qualité de l'air intérieur. En fonction du taux d'humidité calculé, la ventilation viendra moduler le logement.

À voir en vidéo :