Financement des travaux et anticipation du budget – Réponses d’expert avec IDF ENERGIES

Raphaël Claustre, directeur général d'IDF Energies, répond aux questions sur le financement des travaux de rénovation des copropriétés et l'anticipation du budget à l’occasion du Grand Circuit Rénovation des Copropriétés du 13 juin 2019 à Bobigny.

Retranscription

Est-ce que vous aussi vous ramenez le reste à charge par rapport à la valeur verte* ? Pensez-vous que l'investissement de départ crée des économies au global ?

Oui et non. Au milieu de la phase de conception et de la réunion que l'on fait deux semaines avant le vote des travaux, il y a un document (4 pages) très précis avec tous les chiffres utiles. On ne donne pas l'impact en valeur verte car les informations que l'on a sur la valeur verte, ce sont les informations moyennes données par les notaires. Et les notaires donnent la moyenne à l'échelle de la grande couronne parisienne, en appartement. Moi, je ne suis pas capable de la transformer, sur votre copropriété, en exactement ce que ça va donner. La valeur verte c'est donc un argument, mais on le donne en qualitatif. On ne peut pas le quantifier.

Avec des aides qui changent régulièrement, comment anticiper le budget sur du long terme ?

Les aides changent tous les ans mais on a quasiment jamais eu de changements radicaux. Le Crédit d'impôt transition énergétique (CITE) par exemple : chaque fois que l'on parle à une copropriété on lui dit qu'on n'est pas sûr de l'aide qu'elle aura. Par contre il existe depuis 2005 et ça fait 14 années qu'il est reconduit. C'est vrai que chaque année il y a une loi de finance qui est votée, qui peut le renforcer, l'affaiblir, l'annuler. En ce moment il s'agit plutôt de le transformer en une prime. Finalement ça ne change pas grand chose. Donc oui il y a un aléa sur les aides, et notre but est de vous informer et de les sécuriser le plus possible.

Les certificats d'économie d'énergie (CEE), qui sont aujourd'hui des subventions importantes, sont apportés et garantis par IDF Energies : quand vous votez vos travaux en assemblée générale, nous vous proposons un contrat qui vous garantie que - si vous réalisez les travaux tels que votés - alors nous vous verserons en fin de travaux une somme précise. Nous vous sécurisons le plus possible, même s'il y a un peu d'aléa.

Quelles sont les prochaines évolutions concernant les aides financières ?

Les grandes tendances, ce serait que le CITE soit sécurisé au moment du vote en assemblée générale. Que ce soit un crédit d'impôt, une prime, ou un autre outil qui le succède. Afin qu'au moment où les copropriétaires votent, ils soient certains de bénéficier de cette aide. Aujourd'hui on vote en assemblée générale, et on sait réellement si on aura l'aide quand on aura fini de payer les factures. Donc ça, les pouvoirs publics en parlent de plus en plus.

Deuxième évolution possible : il existe un prêt à taux zéro, mais qui est très difficile à mobiliser. À ma connaissance, en Ile-de-France il n'y a que deux sociétés qui mobilisent ces prêts à taux zéro, dont IDF Energie. Une possibilité serait que ces prêts à taux zéro soient distribuer directement par des sociétés de tiers financement.

* La valeur verte correspond à l'augmentation de valeur engendrée par la meilleure performance énergétique et environnementale d'un bien immobilier par rapport à un autre bien immobilier toutes les autres caractéristiques étant égales par ailleurs.

À voir en vidéo :