Entre conseil, formation et animation : l’ALEC-MVE guide les copropriétés de l’Est parisien

en partenariat avec :

L’Agence locale de l’énergie et du climat Maîtrisez Votre Énergie (ALEC-MVE) accompagne les copropriétés en amont de leurs projets de rénovation énergétique. Elle assure ce service auprès de ses collectivités adhérentes sur les territoires d’Est Ensemble, Grand Paris-Grand Est et Paris Est Marne&Bois. Le point avec Jonathan Huynh, chargé de mission copropriétés et conseiller énergie FAIRE au sein de l’ALEC-MVE.

Quelles sont les missions de l’ALEC-MVE sur les territoires qu’elle couvre ?

Nous menons de nombreuses actions pour informer et conseiller les copropriétés. Tout d’abord, dans le cadre du réseau national FAIRE* un copropriétaire peut simplement nous contacter pour obtenir des conseils sur un projet dans son logement. De même, un membre du conseil syndical peut nous interpeller sur une situation plus globale comme un ravalement de façade ou une rénovation de chaufferie.

L’ALEC-MVE guide également les copropriétés sur la phase de préparation de l'état des lieux, avec des outils comme le bilan initial de copropriété (BIC) ou le bilan énergétique simplifié (BES). Le premier a pour objectif de recenser l'historique de la copropriété, tandis que le second est une démarche d’étude des consommations sur plusieurs années, visant principalement à identifier d’éventuelles dérives sur la consommation de chauffage.

Aussi, nous animons avec nos communes adhérentes des “Conf’Copro”. Dans le cadre de ces conférences, nous abordons différentes thématiques comme les diagnostics énergétiques, où nous expliquons clairement la différence entre les diagnostics de performance énergétique, l’audit énergétique, l’audit global et le diagnostic technique global.

Nous proposons également d’autres conférences, plus centrées sur les travaux et les moyens de les financer, sur les éco-gestes, ou encore sur le confort d’été et le phénomène d’îlot de chaleur. Enfin, nous organisons tous les deux ans avec nos collectivités partenaires le Forum Copro qui rassemble les acteurs privés et publics de la rénovation énergétique et le grand public.

Nous sommes par ailleurs amenés à proposer aux syndics des formations à la rénovation énergétique, leur permettant de répondre à leur obligation de formation. Les membres actifs des conseils syndicaux peuvent quant à eux partager leur retour d’expérience lors des travaux pratiques des “Clubs Copro”. De nombreuses autres actions plus spécifiques peuvent être menées, comme la visite «thermo-copro», où un groupe de copropriétaires fait avec nous le tour d’un quartier avec une caméra thermique afin de visualiser les déperditions.

Quels sont les points de vigilance concernant les immeubles situés dans l’Est de l’Ile-de-France ?

La problématique principale porte sur l’ancien - les immeubles construits avant 1948 -, notamment à Vincennes et Fontenay-sous-Bois, et plus globalement dans les centres-villes. Ce sont les bâtiments les plus complexes à rénover car ils ont été conçus pour être ventilés naturellement et avoir une certaine inertie pour conserver la chaleur et la fraîcheur. Une vigilance toute particulière doit donc être portée sur la ventilation, la pertinence des matériaux et la gestion de l’hygrométrie, le risque étant de créer des pathologies à l’intérieur des copropriétés. Beaucoup de ces bâtiments n’ont jamais été rénovés mais la plupart des travaux à faire ne sont pas d’ordre énergétique.

Il y a aussi la problématique des secteurs protégés où le patrimoine est très surveillé. À Vincennes par exemple, les trois quarts de la ville sont situés dans une aire de valorisation architecturale et paysagère (AVAP). Et si la tendance est à l’isolation thermique par l’extérieur (ITE), elle ne sera pas proposée sur un bâtiment en pierre, en meulière ou en brique.

Concernant les bâtiments des 30 glorieuses (entre 1948 et 1980), il y a globalement moins de complexité en termes de matériaux et la plupart d’entre eux sont équipés de systèmes de ventilation. C’est tout de même une période assez riche avec différents types de bâtiments construits sur une période rapprochée. On rencontre notamment des immeubles avec de nombreuses baies vitrées ou avec des balcons, qui constituent un véritable challenge à rénover. Nous traitons ce sujet en détail dans le cadre du Grand Circuit Rénovation des Copropriétés “Rénovation des immeubles des 30 glorieuses”.

*FACILITER, ACCOMPAGNER et INFORMER SUR LA RENOVATION ENERGETIQUE

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

sur le même sujet...