Opération « Mur Mur 2 – campagne isolation » : plus de 10 000 logements engagés

en partenariat avec :

ENTRETIEN AVEC 
François Sivardière, chargé de mission habitat privé à l’ALEC de la métropole grenobloise, l’une des 38 Agences Locales de l’Énergies et du Climat de France. Créée en 1998 sous statut associatif loi 1901, son « territoire » couvre 49 communes pour 440 000 habitants.

Quelles sont les missions de l’ALEC ?

Nous avons un rôle de conseil en économies d’énergies et en énergies renouvelables à destination de l’ensemble des acteurs, à l’exception des entreprises privées. Notre cœur de cible est constitué par les propriétaires de maisons individuelles et les copropriétés. Mais nous travaillons également beaucoup avec les communes, les établissements publics et les bailleurs sociaux, autour de la rénovation du bâti et des systèmes (chauffage, ECS et ventilation), et du développement des énergies renouvelables.

Pouvez-vous revenir sur la genèse du dispositif Mur Mur ?

Nous avons la chance de travailler avec des élus métropolitains sensibles à la rénovation énergétique des copropriétés. Ils ont lancé une première campagne entre 2010 et 2014 pour inciter et accompagner les copropriétés construites entre 1945 et 1975 dans la rénovation énergétique grâce à un accompagnement par l’ALEC et des subventions dédiées. A l’issue de cette première campagne, ce sont 4500 logements qui ont été rénovés au sein de 84 copropriétés. Pour 75% d’entre elles, le type de rénovation consistait à isoler les façades et pignons, les toitures, et le plancher bas.

Depuis 2015 et jusqu’en 2020, nous sommes entrés dans le programme Mur Mur 2 pour lequel les cibles du dispositif ont été élargies à l’ensemble des logements privés (maisons individuelles, copropriétés plus récentes ou plus anciennes) qui disposent d’un accompagnement voire de subventions aux travaux avec un budget alloué de plus de 10 millions d’euros contre 12 millions pour le premier volet. Trois bouquets ont été mis en place : « rénovation progressive », « rénovation complète » et « rénovation exemplaire ». Actuellement, nous accompagnons plus de 185 copropriétés représentant plus de 10 000 logements. Ce second dispositif subventionnera l’équivalent de Mur Mur 1, soit 5000 logements en copropriétés des années 1945-1975.

Retrouvez l'ALEC à PARIS le 5 avril 2018 sur le Grand Circuit de la Rénovation des Copropriétés
Participation gratuite à la conférence sur inscription

Comment expliquez-vous un tel succès ?

Le programme Mur Mur 2 répond à une attente certaine, car nous avons deux fois plus de candidats que de potentiels élus. Nous notons également que le vote de la maîtrise d’œuvre en Assemblée Générale est passé de 2 copropriétés sur 3, à 9 sur 10. Plusieurs explications peuvent être avancées. D’une part, les obligations liées à la loi de transition énergétique ainsi qu’une prise de conscience globale des enjeux de l’isolation. D’autre part, le bouche-à-oreille a sans aucun doute boosté le second volet.

La métropole grenobloise a innové en 2010 en étant l’un des premiers territoires, en France, à développer ce type de programme imaginé dès 2008. Concrètement l’ALEC intervient jusqu’au vote de la maîtrise d’œuvre, principalement sur les aspects techniques Ensuite, l’accompagnement est assuré par Soliha sur la partie ingénierie financière et montage administratif des dossiers.

Les copropriétés peuvent profiter de deux subventions. La première est collective et attribuée au syndicat de copropriété et la seconde est destinée aux copropriétaires occupants sous conditions de revenus (plafonds Anah et abondement de certaines communes). Les attributions se font sous des conditions strictes qui vont au-delà des exigences du crédit d’impôt ou l’éco-prêt, par exemple puisque nous demandons un référentiel BBC compatible ».

A propos du fournisseur

Publications du fournisseur

Laisser un commentaire

*